Instant Présent – Cours de yoga dans le Var (83)

Grappe de raisin

L’automne, la saison pour fortifier les poumons

Texte de Yuan Liren (édition « la chine en construction » 1989)

Le proverbe dit  » dès que commence l’automne, on n’a plus besoin d’éventail »

La température baisse progressivement ; du fait des brusques changements de temps, on attrape facilement froid. La toux, l’asthme se produisent plus fréquemment ; ceux qui en souffrent chroniquement risquent d’avoir une rechute.

Selon la médecine chinoise, l’influence du changement de saison sur l’organisme se manifeste fréquemment en automne par des affections pulmonaires.

Il y a plusieurs moyens pour fortifier les poumons : se lever tôt et se coucher tôt ; Se lever tôt pour profiter de l’air pur, se coucher tôt pour éviter le vent et le froid.
Il faut, pour se vêtir, tenir compte des variations de température et observer le principe suivant : ne pas s’habiller trop chaudement dès les premières fraicheurs, en prévision d’un brusque retour de chaleur.

Manger plus d’aliments chauds et digestifs, prendre moins d’aliments âcres, piquants ou secs.

Extraits du livre « Aperçus de médecine chinoise traditionnelle »

Les exercices physiques doivent viser surtout à tonifier l’énergie vitale des poumons.

Pour la médecine chinoise, les fonctions du poumon sont éclairées par son appartenance, dans le cadre des 5 éléments, à la catégorie du métal, qui correspond particulièrement à la saison de l’automne.

Le poumon gouverne les souffles (Qi ). Ces souffles, ce sont les souffles essentiels des liquides et des céréales. C’est-à-dire que le poumon utilise les énergies essentielles apportées par l’alimentation. Ces souffles essentiels de l’alimentation se conjuguent aux souffles apportés par la respiration.

De cette fonction respiratoire, concernant non seulement le poumon mais aussi les tissus, il résulte que le poumon étend son action jusqu’à la peau et jusqu’aux poils.

C’est ainsi qu’il est dit : « Le poumon gouverne la peau et les poils ».

Dans la même logique, l’orifice privilégié du poumon est le nez, par où pénètrent les souffles du ciel, c’est -à-dire de la respiration.

Cette référence à une action préférentielle du poumon au petit matin marque l’action spécifique du poumon qui consiste à relancer chaque matin l’énergétique dans le corps par un nouveau cycle journalier.

Un vide d’énergie des poumons provoquera des problèmes respiratoires, un essoufflement, une voix faible, une asthénie…
– Pour cela il est nécessaire de s’oxygéner et de bouger. Vingt minutes de marche active par jour (si possible dans la nature) peuvent êtres très bénéfiques pour les poumons.
En effet l’activité physique augmente le débit ventilatoire et assure ainsi un bon drainage des sécrétions bronchiques, sinusiennes et lutte contre l’obstruction nasale.
– De même effectuer quelques exercices respiratoires de façon quotidienne sera un plus pour ces organes vitaux.

D’autre part, à cause de notre mode de vie actuel avec la suralimentation, la sédentarité, le stress et les pollutions externes, le corps a tendance à être dépassé par la quantité de toxines à éliminer et fini par s’encrasser. Il est donc important de stimuler aussi le gros intestin.

Si vous souhaitez en savoir plus, Aurore organise un stage sur la purification du corps et de l’esprit par le souffle.  le samedi 18 octobre  2014 de 9h à 17h, à Vidauban. Vous pouvez la contacter pour des renseignements au 06.11.66.53.46 ou cliquer sur le lient suivant http://naturyoga.fr/event/stage-de-yoga-octobre-2014/