Instant Présent – Cours de yoga dans le Var (83)

Qu’est ce que le Zen ?

Publié par Maître Mokusen

Le zen prend sa source en Inde avec l’éveil du Bouddha Shakyamuni, il y a 2563 ans.
C’est une branche japonaise du bouddhisme Mahayana.
Ce mot zen est la romanisation du caractère chinois T’chan dont l’origine remonte au terme sanskrit : Dhyana, qui signifie le recueillement parfait.

Za : s’asseoir
Zen : recueillement parfait

Le zazen est la pratique centrale du bouddhisme zen, assis sur un zafu (coussin de méditation), la tête pousse vers le ciel, les genoux en contact avec la terre. L’homme est l’union des lois du ciel et de la terre.

L’esprit libre de toute intention, sans objet, sans rejeter ni courir après quoi que ce soit…paisible. Il s’agit d’unifier le corps et l’esprit.
C’est dans cette posture que Siddhartha Gautama à réaliser l’éveil et est devenu le Bouddha Shakyamuni, le sage de la tribu des Shakya.

Cette pratique de concentration et d’observation (zazen) nous permet de trancher nos illusions, de purifier notre karma et ultimement, sans même le vouloir, sans le désirer, nous mène vers la Libération face au cycle des renaissances et des morts.

Le zen c’est transmis sans interruption d’un maître confirmé à un disciple qualifié, depuis le Bouddha Shakyamuni. Au-delà des époques et des lieux, il est l’expression
de l’homme ou de la femme éveillée. Celui qui s’ouvre à sa véritable nature, à celle des autres et à celle du monde. Il peut ainsi s’harmoniser avec l’ordre des choses que l’on nomme le dharma.

Maître Dogen, (1200-1253), considéré comme l’un des plus grands penseurs de l’histoire du Japon, il a introduit la méditation zazen comme son pays.

Il disait :
« Vous avez eu la chance unique de
prendre forme humaine, ne perdez pas votre temps. Vous apportez votre
contribution à l’oeuvre essentielle de la voie du Bouddha, la voie de l’éveil ».

Il a aussi écrit :
« Je vous prie, honoré disciple du
zen, depuis longtemps habitué à tâter l’éléphant dans l’obscurité, ne craignez
pas le vrai dragon. Consacrez vos énergies à la voix qui indique l’absolu sans
détour, respectez l’homme réalisé qui se situe au-delà de l’action des hommes,
mettez-vous en harmonie avec l’illumination des Bouddha. Succédez à la dynastie
légitime du satori (l‘éveil) des patriarches, conduisez-vous ainsi et vous
serez comme ils sont. Alors votre chambre aux trésors sourira d’elle-même et
vous en userez comme bon vous semblera ».

« Les gens souffrent à cause de leur esprit rempli d’illusions, de folies et de peurs , mais tout cela n’est qu’images dans un miroir sans réelle existence »
Taisen Deshimaru (1914-1982)

Si vous souhaitez découvrir cette pratique, Maître Mokusen organise des méditations deux mardi soir et un dimanche par mois à Vidauban au Centre Elise Ma. Pour plus d’informations cliquez sur contact